26 novembre 2019

4e Rencontres nationales de la recherche sur les sites et sols pollués

Riche en contenus et débats, cet évènement incontournable pour les acteurs du domaine des sites et sols pollués et de l’économie circulaire leur permet de s’informer sur les avancées et les faits marquants de la recherche des 5 dernières années et de débattre des questions de gestion des sols, qu’ils soient urbains, industriels ou agricoles, pollués par les activités industrielles.

Dans le cadre de cet événement, un poster sera présenté sur le sujet suivant:

Titre : Détection et quantification des HAP dans les sols par spectroscopie de fluorescence résolue en temps

Les auteurs : Marine QUIERS1*, Yves PERRETTE2, Andréa MARIS-FROELICH2 et Gaël PLASSART1

1 : ENVISOL, 2-4 rue Hector Berlioz, 38110 La Tour du Pin, m.quiers@envisol.fr

2 : EDYTEM UMR 5204, Université Savoie Mont-Blanc, Bâtiment Pôle Montagne, bd de la mer Caspienne, F-73376 Le Bourget du Lac Cedex

Résumé

Le laboratoire commun SpecSolE, associant l’entreprise ENVISOL et le laboratoire EDYTEM, a pour objectif de développer l’utilisation des techniques de spectroscopie en phase solide pour le diagnostic environnemental. Le cœur de ce projet est de concevoir des procédures de qualification et de quantification de composés cibles, en déployant sur le terrain, des techniques habituellement utilisées en laboratoire. L’objectif est de réduire les coûts financiers et environnementaux des diagnostics, tout en augmentant leurs précisions. Cela est possible grâce :

aux développements technologiques qui permettent aujourd’hui de réaliser des mesures sur site voire in situ;

à l’élaboration de protocoles permettant d’estimer les concentrations de certaines molécules cibles.

La question initiale visée par SpecSolE est la quantification de polluants organiques persistants et d’hydrocarbures dans des matrices solides naturelles (sols, sédiments). Un des projets de SpecsolE est donc le développement d’une méthode de quantification d’hydrocarbures dans les sols à partir d’un instrument de fluorescence induite par laser résolu en temps développé au laboratoire EDYTEM. Il est associé à un développement chimiométrique permettant la quantification des polluants à partir des mesures spectroscopiques. Des premiers tests ont validé la détection de HAP dans les matrices sols à partir d’échantillons dopés au phénanthrène et au pyrène. Un approfondissement des essais est en cours avec pour objectif de valider les mesures en conditions réelles et d’établir un modèle de quantification.

26 nov. 201927 nov. 2019
Beffroi de Montrouge
Portes de Paris
Avenue de la République
92120 Montrouge